31/08/2007

Genève manquerait-elle d'ambition ?

La Confédération a bon dos lorsqu’il s’agit de sabrer la formation des maîtres. Un peu comme avec la loi sur le chômage où le gouvernement genevois a laissé croire que les emplois temporaires allaient de toute façon devenir illégaux en Suisse. Nous savons maintenant, grâce à un arrêt du Tribunal fédéral, que ce n’est pas vrai et que rien n’empêche notre canton de continuer à les proposer. Et d’ainsi permettre à environ 35% des personnes concernées de se réinsérer professionnellement.

Pour la formation des enseignants primaires, le département de l’instruction publique (DIP) procède de la même manière en prétendant que nous ne saurions nous distinguer du reste du pays. En effet, la conférence suisse des directeurs de l’instruction publique (CDIP) estime que le baccalauréat (bachelor) est un titre suffisant pour enseigner au primaire. Grand bien lui fasse ! Le réveil sera douloureux au milieu d’une Europe qui demande depuis longtemps un niveau bac+5 pour les maîtres en charge d’enfants de 4 à 12 ans. Mais cette régression prévue n’a rien d’obligatoire.

L’association professionnelle, la SPG, combattra donc l’argument spécieux du DIP qui prévoit une formation réduite pour le primaire au niveau baccalauréat (3 ans) en prétextant s’aligner sur les normes minimalistes suisses alors que l’exception de la licence mention enseignement (LME – 4 ans) prévaut depuis 11 ans à Genève et n’a jamais empêché, comme on essaie de le faire croire maintenant si le titre requis devenait la maîtrise (master en 4 ans et demi), d’engager des détenteurs de brevets ou diplômes des hautes écoles pédagogiques (HEP) d’autres cantons.

La population n’a aucune raison de se laisser berner de la sorte et les citoyens devraient attendre de la part des dirigeants un peu plus d’ambition pour que Genève ne dilapide pas les formidables ressources en formation dont elle dispose et n’ait pas à rougir dans quelques années de sa petitesse de vue.

08:10 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.