28/09/2007

Le redoublement reste un problème, quoi qu’on en pense

Le Haut Conseil de l'Education (France) publie un rapport : L'école primaire, Bilan des résultats de l'école – 2007. Un chapitre est particulièrement intéressant (p. 14) :

 

Le redoublement précoce est inefficace et contraire à l’égalité des chances

 

Extrait :

 

« La France reste le pays qui pratique le plus le redoublement en Europe, alors que d’autres pays l’ignorent ou le refusent, comme le Danemark, la Finlande, l’Irlande, le Royaume-Uni et la Suède. Or il semble avéré que le redoublement précoce est inefficace. Son but est de remettre les élèves à niveau, mais il n’y parvient pas, comme deux enquêtes effectuées à plus de vingt ans d’intervalle l’ont montré. (…) Les opinions sur le redoublement restent tranchées : d’aucuns pensent que la menace du redoublement peut avoir des effets salutaires sur un enfant et sa famille ; d’autres sont convaincus que le redoublement précoce fait des dégâts psychologiques durables. Sans entrer dans ce débat et sur la base des seuls résultats, il semble raisonnable de conclure que, à l’école, le redoublement précoce est plus un problème qu’une solution. »

 

Celles et ceux qui voudraient en savoir davantage peuvent consulter le document complet à l’adresse suivante :

 

http://www.hce.education.fr/gallery_files/site/21/40.pdf

 

En France, 38% des jeunes âgés de 15 ans déclarent avoir redoublé au moins une fois (Regards sur l’éducation-2006-OCDE). Genève est loin de ce taux, heureusement. Mais il faut quand même savoir que pour les élèves genevois, le 8,5% aura au minimum une année de retard à la fin de l’école primaire (SRED). Et que le taux de redoublement n’a pas significativement baissé ces quinze dernières années.

 

17:50 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Evidemment que redoubler… dans une école qui ne fonctionne pas, complètement à la dérive, en ruine, vouée au socio-constructivisme, à la pensée des gourous pédagogistes, aux méthodes qu’ils prêchent, la lecture globale, entre autre, pour ce qui est de l’école élémentaire (puisque c’est de redoublement précoce dont on parle)…ne sert pas à grand chose. Bien sûr donc, inutile de refaire ce qui ne fonctionne pas ! Ce rapport, bilan des résultats de l’école 2007, est là pour nous prouver à quel point non pas le redoublement est inefficace mais combien l’école de nos voisins l’est…à nous de ne pas suivre leur exemple !
André Duval

Écrit par : Duval André | 29/09/2007

J'ajouterai encore ceci au message de M. Duval : avec le système actuel, si l'enfant qui redouble n'est pas aidé, suivi à la maison pour différentes raisons ( parents travaillants tard, non francophone...) il est évident que le fait de répéter son année dans les même conditions ne sert absolument à rien.

Et ce n'est pas l'école actuelle avec ces réformes offrant une "chance pour tous" qui pourra faire quoi que se soit !

De plus, effectivement, les enfants de classes défavorisées auront autant de mal lors d'un redoublement, car les lacunes, passées inaperçues, sont déjà bien en place avec leur méthode utopique comme par exemple " à chacun son ryrhme, pour conserver l'estime de l'enfant !!! "
Les plus faibles, les plus lents avancent tellement doucement sans que personne ne s'en soucie que cela fini par avoir des conséquences ! Ils n'ont pas les bases nécessaires pour affronter l'année suivante.

L'amalgame est vite fait en proclamant haut et fort que le redoublement ne fonctionne pas. OUI, IL FONCTIONNE, mais tout dépend du contexte et de l'aide que pourra recevoir l'enfant.

Si l'école formait les élèves avec d'autres méthodes, le redoublement n'aurait tout simplement pas lieu d'êrte.

LE REDOUBLEMENT N'EST PAS LA CAUSE D'UNE SCOLARITE CHAOTIQUE, MAIS BIEN LA CONSEQUENCE D'UN SYSTEME EDUCATIF QUI NE FONCTIONNE PAS.

Écrit par : Kalli | 30/09/2007

Quelle analyse ! Toute en finesse, avec une prise en considération de tous les éléments liés à ces chiffres sur le redoublement. Les redoublements dans un système éducatif socio-constructiviste (traduisez mauvais système) sont inefficaces. Evidemment, la France entière, dans toutes les écoles, applique avec rigueur les préceptes du pédagogisme le plus sectaire, c’est bien connu et, surtout, certainement vérifié par M. Duval. Non, ce qu’il y a de certain, c’est que lire les quatrièmes de couverture des ouvrages qui parlent du constructivisme, c’est un peu court pour en parler. Mais, je sais, 76% de citoyens ont voulu des notes (je vous laisse trouver le lien, il n’y en n’a pas forcément) !

Écrit par : 24% | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.