01/10/2007

Ecoles ouvertes le samedi soir, une solution ?

Le canton de Zurich ouvre des salles de gymnastique le samedi soir. Depuis huit ans, les jeunes sont invités à participer à des activités essentiellement sportives. Les communes qui ont adhéré à ce projet constatent une baisse des actes de vandalisme. Cette information lue dans Le Courrier de ce jour devrait offrir des perspectives pour notre canton. Plutôt que de placer des appareils à ultrasons pour faire fuir les adolescents, leur ouvrir les écoles en soirée pourrait constituer une solution heureuse afin qu’ils se défoulent. Les jeunes ont déjà une certaine tendance à se retrouver dans les préaux. Mettre à leur disposition une infrastructure offrant davantage de possibilités (et chauffée en hiver), naturellement proche de leur lieu de rendez-vous, serait apprécié. Mais cette intéressante approche a-t-elle une chance de voir le jour à Genève ? Actuellement, quand elles ne ferment pas les préaux, certaines communes installent des passes électroniques dans les écoles et interdisent même aux enseignants de se rendre dans leur bâtiment le week-end ou le soir… tout cela au nom de normes de sécurité auto-imposées. Organiser une réunion de parents le soir dans une école primaire demande bien souvent une série de démarches administratives aussi rebutantes qu’absurdes. On peut aussi parier que les coûts seront invoqués pour refuser l’ouverture des salles de gym puisqu’il faut bien que le concierge soit présent pour ouvrir et fermer les locaux. Une telle organisation, qui implique la participation des jeunes, dans le rangement et le nettoyage notamment, et intègre la notion de fair-play, n’est peut-être pas la panacée mais vaut largement mieux que toutes les initiatives visant uniquement la répression et l’exclusion pour lutter contre les incivilités. Une commune genevoise est-elle prête à tenter (ou a-t-elle déjà tenté) l’expérience ?

 

17:51 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

????? Alors là, Monsieur Baud est de plus en plus difficile à suivre ! Dans son billet précédent, il peste sur l’idée de voir les enfants pendant soi-disant plus de 10 heures par jour à l’école et maintenant….voilà qu’il propose de leur ouvrir la même école le samedi soir…de mieux en mieux….
André Duval

Écrit par : Duval André | 01/10/2007

Salut Olivier !
Pas besoin d'aller à Zürich pour voir des salle de gym ouvertes le week-end. Bernex ouvre depuis plusieurs années ses salles le dimanche soir pour les jeunes qui veulent faire du sport sans structure de club. Et ça marche du tonnerre de Dieu !
Bonne soirée
Luc Gioria

Écrit par : Gioria Luc | 02/10/2007

Pouf pouf... Bobo est tellement occuper à critiquer à tort et à travers qu'il ne voit ni ne sait ce qui se passe juste à côté de chez lui...

Écrit par : Rob Degudy | 05/10/2007

Merci Luc de cette info réjouissante. Il est vrai que je posais la question à la fin de mon billet en espérant qu'une ou plusieurs communes répondraient par l'affirmative. Pour l'instant, à par la tienne donc, je n'ai pas d'écho des 44 autres communes... Et je crois surtout que la Ville de Genève n'est pas prête à imiter Bernex. Pour avoir dirigé un club de basket il y a quelques temps, j'ai déjà pu mesurer à quel point il fallait se battre ne serait-ce que pour obtenir une salle en semaine... Et pas question de pouvoir organiser un match même le samedi matin. Mais je ne demande qu'à être détrompé s'il y a lieu.

Écrit par : Olivier Baud | 06/10/2007

Salut Olivier,
Avant de "débloguer" de la sorte, il faudrait peu-être prendre de la peine de se renseigner! La Ville de Genève, par l'intermédiaire de la Délégation à la Jeunesse ouvre depuis plusieurs années des salles de Gym pour la pratique de ce que nous avons appelé le "Freebasket et le Freefoot". Actuellement ce sont ainsi 8 salles qui sont ouvertes entre 18h et 22h ainsi que le samedi et dimanche. Que ce soit dans les écoles primaires ou des écoles du secondaire. Je me tiens à disposition pour tout renseignement complémentaire!

Écrit par : Claudio Deuel | 08/10/2007

Je ne demandais qu'à être détrompé, je suis servi ! Mais cela n'enlève pas grand-chose aux tracasseries toujours croissantes qui sont faites aux enseignant-e-s, et qui bientôt, si ça continue, devront s'excuser d'aller bosser dans leur école. Merci toutefois Claudio pour cette réaction ; je viendrai aux informations. Mais la meilleure manière d'en recevoir au début reste de te chatouiller un peu, non ?

Écrit par : Olivier Baud | 08/10/2007

Les commentaires sont fermés.