27/05/2009

IN 138 : la tendance est au maintien

COMMUNIQUÉ de la SPG :

L’Assemblée générale (AG) de la Société pédagogique genevoise (SPG) s’est prononcée en faveur du maintien de l’initiative 138 « S’organiser contre l’échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes ». Réunie le 26 mai au soir, l’AG a clairement annoncé sa volonté d’aller au bout du processus démocratique en soumettant au peuple, lors de la votation du 27 septembre 2009, un texte cohérent pour l’ensemble de la scolarité (primaire, secondaire 1 & 2). Le vote de tendance proposé à l’instance suprême du syndicat du primaire a donné les résultats suivants : 47% en faveur du maintien de l’IN 138 ; 34% pour le retrait et 19% d’abstentions (342 bulletins de vote valables). L’Assemblée a débattu sereinement des enjeux. La question principale, sous-jacente dans les arguments des uns et des autres, pouvait se résumer ainsi : comment défendre au mieux une sélection retardée et le principe de classes intégrant tous les élèves ? L’AG a estimé que seule la votation permettrait de faire avancer le combat contre l’exclusion et la culture de l’échec, qui minent le système éducatif. La décision finale du maintien ou du retrait de l’IN 138 appartient toutefois au comité d’initiative qui se prononcera le 8 juin.

10:35 Publié dans Ecole genevoise | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

17/05/2009

Votation sur le cycle d'orientation : premier objectif atteint

Le net rejet de l’initiative du Réel satisfait les enseignants. Le but principal des associations professionnelles qui se sont engagées dans la campagne de la votation du 17 mai consistait à faire échec à l’IN 134. L’objectif est donc largement atteint vu que, finalement, le texte du Réel, soutenu par l’Arle, ne récolte que 32% de oui. Malgré un débat très décevant ou inexistant, c’est selon, la population n’est pas tombée dans le piège et a su dire « NON au cycle de l’exclusion ! ». Mais il reste une étape. L’initiative 138, intitulée « S’organiser contre l’échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes », doit encore, en principe, être votée le 27 septembre. Devrait-elle être retirée au prétexte que le contreprojet a été plébiscité par le 75% des votants ? La question n’est pas tranchée et devra être étudiée par le comité d’initiative. Mais une chose est sûre : la période estivale et la proximité des élections générales constituent un contexte peu favorable aux débats et à la défense d’un projet à même d’apporter un vrai gain à chaque élève durant sa scolarité.

18:45 Publié dans Ecole genevoise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : exclusion, échec scolaire, scolarité | |  Facebook