01/11/2009

La Gauche combative a un programme, elle

En renonçant à donner un mot d’ordre clair pour l’élection au Conseil d’Etat, solidaritéS oblige ses membres à se taire ou à donner un avis personnel. Après les contorsions de certains candidats de la liste 4 (solidaritéS-Parti du Travail, qui n’a pas atteint le quorum le 11 oct.), bien empêtrés pour expliquer aux médias comment ils pouvaient à la fois refuser d’appeler à voter pour une formation quelconque, rejeter toutes les candidatures et condamner l’abstention, il paraît ardu de sortir de cette situation ridicule. Il me semble que solidaritéS aurait dû faire preuve d’ouverture et s’intéresser davantage à la démarche des Communistes. En effet, adopter en Assemblée le 14 octobre un communiqué ambigu (appeler à « barrer la route aux politiques antisociales, xénophobes et sécuritaires » en démontrant que le PS et les Verts seraient mieux ailleurs qu’au gouvernement) avant d’avoir pris connaissance des propositions avancées par Les Communistes était prématuré. Sur les 30 points du programme de la liste no 11 lancée par Les Communistes, « La Gauche combative », certains auraient mérités d’être critiqués, discutés, voire supprimés ou reformulés. Mais, pour ma part et vu que solidaritéS a préféré occulter ce débat, je me contente de ce programme clair, qui a le mérite d’exister – ce qui est loin d’être le cas pour les formations populistes ou candidatures farfelues –, et qui, s’il ne peut par la force des choses me correspondre à 100%, regroupe majoritairement des propositions auxquelles j’adhère. Je voterai donc pour les trois candidats du Parti Les Communistes le 15 novembre. J’estime qu’il faut aussi relever qu’en ne mettant que trois candidats, la Gauche combative laisse ainsi la possibilité de rajouter quatre autres prétendants au trône, par exemple ceux de l’Alternative. Enfin, vu qu’il faut bien reconnaître que cette liste no 11 est victime d’un certain ostracisme, médiatique et autre, je souhaite reproduire ci-dessous son programme afin que chacune et chacun puisse se faire une opinion.
Propositions de la Gauche combative pour le Conseil d’Etat :
Réforme des institutions et de l’Etat :
• Baisser le quorum lors de l’élection au Grand Conseil à 1%.
• Rendre le vote obligatoire.
• Instaurer le Référendum révocatoire pour les mandats de Procureur général, de Conseiller d’Etat et de Conseiller administratif.
• Interdire le cumul des mandats.
• Réduire l’écart salarial dans la fonction publique et réduire les salaires des Conseillers d’Etat de 30%.
• Abolir les forfaits fiscaux.
• Plafonnement du budget des campagnes politiques à 50’000 francs et gratuité pour le dépôt de listes.
Renforcement des services publics :
• Créer une Caisse maladie publique cantonale avec primes proportionnelles aux revenus.
• Gratuité des transports publics.
• Gratuité de l’électricité et du gaz jusqu’à un certain seuil (consommation de base), et surfacturation progressive au-delà de ce seuil.
• Abolir les taxes universitaires.
Emploi et social :
• Instaurer un salaire minimum interprofessionnel de 4’000 francs mensuels nets.
• Imposer l’égalité salariale entre hommes et femmes.
• Créer un Revenu de base garanti.
• Obliger les collectivités publiques à engager prioritairement les chômeurs résidants dans le canton.
• Des CCT dans tous les secteurs.
• Interdire aux entreprises bénéficiaires de procéder à des licenciements économiques.
• Mieux protéger les délégués syndicaux.
• Rendre obligatoire l’Assurance perte de gain (APG) en cas de maladie.
• Obliger les collectivités publiques à donner la priorité aux entreprises locales lorsqu’elles commandent du matériel et des services.
Qualité de vie et protection de l’environnement :
• Réserver le centre-ville aux piétons et développer les pistes cyclables.
• Taxes d’immatriculation des véhicules : accentuation du bonus/malus lié aux émissions de CO2 et de particules fines.
• Créer une écotaxe aéroportuaire pour financer les transports publics.
• Instaurer une journée mensuelle sans voiture dans tout le canton.
• Arrêter le déclassement des terrains agricoles.
• Rendre accessibles les rives du lac.
• Interdire la publicité commerciale dans l’espace public.
Education et culture :
• Formation obligatoire et gratuite pour tous les jeunes jusqu’à 18 ans.
• Développer des structures artistiques publiques pour les enfants et adolescents.
Logement :
• Municipalisation partielle du parc immobilier locatif.

13:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

Je suis entièrement d'accord avec toi , je voterai aussi pour cette liste.

Écrit par : ORSINI Magali | 01/11/2009

Merci pour ces remarques, elles clarifient les on-dit et permet de prendre une position autre que: aucun candidat, aucun programme ne défend des idées proches de ce que nous souhaitons. Seule "la défense du territoire" dans certains engagements me pose réellement problème. C'est de loin bien moins que dans l'ensemble des autres programmes en présence. Donc, les Communistes plutôt que l'abstention.Cela permet de rajouter l'un ou l'autre des "candidats traditionnels" pour barrer la route au MCG ou autre fossoyeur du social, du logement ou autre...

Écrit par : Jelk-Peila Andrée | 01/11/2009

Je partage votre avis! Cette liste, avec son programme, est la seule à promouvoir un vértable débat. Malheureusement, elle est "boycotée" par les grands médias. Je voterai également pour ces trois courageux!

Écrit par : Riro | 01/11/2009

Bonjour Monsieur BAUD,
Je regrette qu'un instituteur aussi expérimenté que vous ne soit pas parvenu :
- à restituer l'intégralité du programme des Communistes ;
- à donner le lien vers ce programme.
Voici le lien :
http://www.lescommunistes.org/spip.php?article1231
Voici le programme :
-
Emploi et social :
**********************
•Instaurer un salaire minimum interprofessionnel de 4’000 francs mensuels nets.
Question : avez-vous déjà examiné la comptabilité d'une petite entreprise ?
•Imposer l’égalité salariale entre hommes et femmes.
Questions : le service militaire ? le congé-maternité ?
•Créer un Revenu de base garanti.
Question : c'est à dire même sans rien faire ?
•Obliger les collectivités publiques à engager prioritairement les chômeurs résidants dans le canton.
Question : vous êtes contre les propositions du MCG ?
•Des CCT dans tous les secteurs.
Remarque : Dans ce cas il ne s'agira plus de "Conventions" mais d'Obligations légales. Ce serait la fin de toutes les CCT !
•Interdire aux entreprises bénéficiaires de procéder à des licenciements économiques.
Remarque : Si une entreprise ne peut plus pour des raisons économiques, il ne lui restera que la mise en faillite.
•Mieux protéger les délégués syndicaux.
Remarque : Comme dans cet EMS de Vésenaz, où la déléguée consacrait tout son temps de travail au syndicat, et plus du tout aux pensionnaires...
•Rendre obligatoire l’Assurance perte de gain (APG) en cas de maladie.
Question : Comment la gauche et les syndicats ont-ils pu laisser ça en panne en Suisse ?
•Obliger les collectivités publiques à donner la priorité aux entreprises locales lorsqu’elles commandent du matériel et des services.
Remarque : Vous avez voulu une Europe sans démocratie, elle ne permet plus de telles préférences !
•Appliquer l’initiative 125 pour les EMS.
Question : Pour qui sont nos EMS à 6000F/mois ? Pour celles et ceux qui auront économisé sur leur 4000 F/mois ?
Renforcement des services publics :
*******************************************
•Créer une Caisse maladie publique cantonale avec primes proportionnelles aux revenus.
•Gratuité des transports publics.
•Gratuité de l’électricité et du gaz jusqu’à un certain seuil (consommation de base), et surfacturation progressive au-delà de ce seuil.
•Abolir les taxes universitaires.
Réforme des institutions et de l’Etat :
***************************************************
•Baisser le quorum lors de l’élection au Grand Conseil à 1%.
Remarque : A quoi bon un tel éparpillement des élus ? Le travail se fait en Commissions. Les partis actuels éclateraient en dissidences, et il n'y aurait plus de programmes électoraux !
•Rendre le vote obligatoire.
Remarque : Il faudrait aussi rendre obligatoire la connaissance des dossiers.
•Instaurer le Référendum révocatoire pour les mandats de Procureur général, de Conseiller d’Etat et de Conseiller administratif.
Question : Et pourquoi pas aussi les maires, les juges et les directeurs ?
•Interdire le cumul des mandats.
•Plafonnement du budget des campagnes politiques à 50’000 francs et gratuité pour le dépôt de listes.
•Réduire l’écart salarial dans la fonction publique et réduire les salaires des Conseillers d’Etat de 30%.
•Abolir les forfaits fiscaux.
Remarque : Il serait plus malin de les conserver, fixés par la Confédération.
Qualité de vie et protection de l’environnement :
***************************************************************
•Réserver le centre-ville aux piétons et développer les pistes cyclables.
•Taxes d’immatriculation des véhicules : accentuation du bonus/malus lié aux émissions de CO2 et de particules fines.
•Créer une écotaxe aéroportuaire pour financer les transports publics.
Remarque : Mieux vaut éviter de tout mélanger, sinon EasyJet ira à Satolas.
•Instaurer une journée mensuelle sans voiture dans tout le canton.
•Arrêter le déclassement des terrains agricoles.
Remarque : Tant pis pour les Verts qui veulent construire la ville à la campagne...
•Rendre accessibles les rives du lac.
•Interdire la publicité commerciale dans l’espace public.
Question : A quoi servirait la pub en vase clos ?
Education et culture :
*******************************
•Formation obligatoire et gratuite pour tous les jeunes jusqu’à 18 ans.
Question : Et pour ceux qui s'y emmerdent dès 13 ans ? C'est pas M'sieur BAUD qui répondra.
•Développer des structures artistiques publiques pour les enfants et adolescents.
•Assurer le financement des institutions culturelles par l’ensemble des communes et de l’Etat.
•Construire un nouveau bâtiment pour le Musée d’ethnographie.
Logement :
**************
•Municipalisation partielle du parc immobilier locatif.
•Réquisition des parcelles constructibles.
Question commune : Par la confiscation ?
-----------------------------------------
Je vote utile : pour le MCG !
J'ajoute Olivier BRAWAND et Laurent TETTAMANTI !
Contre notre Nomenklatura :
Entente = Connivence Libéraux-Radicaux-PDC
PS = Rose bo(n)-Bo(n)
Verts = mono-maniaques

Écrit par : genevoisrien | 01/11/2009

@Genevoisrien

Et le programme du mcg il est où? Existe-t-il au moins ou ça se limite à de ridicules gesticulations aux Pâquis?

La gauche combative propose beaucoup de points, on peut être d'accord ou non. Cela se discute. Mais le contenu est là. Le mcg se contente de slogans dignes de vendeurs de tapis... lamentable!

Écrit par : Riro | 01/11/2009

Le programme des Communistes est magnifique. Il est séduisant.
Mais en fait, c'est une compilation de toutes les propositions (non exhaustives) dont PdT et Solidarités en portaient la paternité depuis plus de 15 ans.
La seule différence: cette compilation profite à quelques individus qui prétendent à un Conseil d'État symbolique.

Question. Dans quel rôle le symbolique peut il encore apporter ?

Si j'ai toujours été d'accord avec ces propositions, bien avant cette reprise, je ne veux plus me contenter du symbolique. Je vote en principe pour ceux qui sont prêts à s'investir au quotidien pour les faire aboutir concrètement. Pour l'heure, il faut travailler le terrain de l'opposition là où c'est nécessaire, avec tous les citoyens de base. Pas seulement avec le sommet des partis qui doivent jouer leurs responsabilités et leur crédibilité dans l'instruction et la conduite de tous les débats majeurs et dans leur participation en la formation de cadres pour assurer une relève régulière.

Tant que les partis restent brouillon et manipulateurs, il n'est pas question de voter pour leurs représentants. S'ils ont essuyé des échecs successifs, c'est qu'il y a un problème de clarté ou de déficience entre eux et leurs électeurs.

Donc, pour moi, pas de gauche alibi, pas de gauche symbolique.
Dans quatre ans, je voterai MCG si ses positions de défense des travailleurs et des citoyens modestes se seront vérifiées.

Écrit par : Nepotin | 01/11/2009

Cher Olivier,

Ben pour une fois, on est d'accord.

A toi.

Yves

Écrit par : yves scheller | 01/11/2009

@Nepotin

Le vote MCG est une perte de temps. Il n'a aucune vision de la société à long terme. Tout est basé sur des gesticulations, des slogans racoleurs, la peur.

De plus, la liste de la gauche combative n'est pas celle uniquement des Communistes! Elle regroupe différentes personnes qui souhaitent oritenter le débat de ces éléctions sur les vrais problèmes (logements, transports, assurances maladie, démocratie). Nous savons bien qu'il est impossible que ces candidats soient élus, le symbolique est là.

Écrit par : Riro | 02/11/2009

La gauche combative à oublié de mentionné dans son programme,la reconstruction du mur de Berlin.Mais cette fois-ci autour de Genève.

D.J

Écrit par : D.J | 09/11/2009

Merci d'avoir défendu la bannière gauche combative sous laquelle toutes les sensibilités de la gauche radicale peuvent se retrouver
Etant membre du Roc réseau objection de croissance, l'écologie radicale à orientation autogestionnaire, plus de démocratie dans les quartiers et dans les entreprises, j'ai décidé de m'investir un mois comme conseil pour la campagne du Conseil d'Etat,des 3 jeunes de la liste les communistes. Je n'ai pas été déçu. Courageusement, nous avons investi les médias et avec env 5000 CHF pour la campagne, nous avons obtenu pour le meilleur Laurent Tettamanti 5,5% de voix des électeurs. Cela veut dire qu'il nous a fallu seulement 1000CHF pour gagner1%de l'électorat. Travail sur le terrain, stands dans le communes,
investissement dans les médias, l'intelligence, le courage les convictions,
une ligne claire. Pour chaque % de voix, combien d'argent a-t-il fallu aux démagogues de la droite économique et populiste Au moins 10 fois plus !!!
Désormais dans les résultats, laurent, xavier et fahid, ne sont plus appelés les communistes ( 2,5% de voix maximums) mais la Gauche pour la Tribune et la gauche combative pour le Temps. C'est une victoire des convictions.
Nous serons samedi à la coordination de Schaffouse pour la constitution de ce nouveau parti de la gauche radicale, sans compromis avec les dominants de l'argent. Ensuite il faudra garder le cap avec les investissements dans les combats sociaux et le lancement d'initiatives populaires sur des sujets brulants
comme obtenir un prix public du terrain agricole déclassé pour éviter les spéculations concernant les logements ^d'utilité publique et d'intérêt social.
Deux des grands projets de logements Les Vergers à Meyrin et les communaux d'ambilly sont bloqués pour des raisons de spéculation immobilière A Meyrin, une seule famille empêche des logements pour 1000 familles. C'est inadmissible!!! Il faudra garder le cap jusqu'au municipales de 2011 et se battre pour que cette fois il n'y ait qu'une seule liste pour la gauche de la gauche genevoise. Tous sous la même bannière!

Écrit par : Pierre Duroc | 18/11/2009

Les commentaires sont fermés.