15/10/2011

Dégrader les conditions d'enseignement pour aider les élèves ?!?

61,4% des lecteurs sondés par la Tribune pensent que l’ajout du mercredi matin d’école va dégrader les conditions de travail des enseignants primaires. Mais la TG du 14 octobre 2011 ne s’attarde que sur un seul résultat, celui du 69,3% en faveur du changement d’horaire. Affichette (dans la rue), manchette (1ère page), gros titre des pages 2 et 3, etc. : tout est centré sur le fait qu’une majorité du panel représentatif choisi par le média est en faveur de quatre jours et demi d’école. Mais comment y croire, ou que faire de ces deux résultats qui s’annulent mutuellement ? En effet, personne ne peut soutenir que des conditions d’enseignement détériorées apporteraient un quelconque bénéfice aux élèves. La seule conclusion honnête à tirer de ces deux chiffres est que le mercredi matin d’école ne convainc pas vraiment.

15:13 Publié dans Ecole genevoise | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook