16/08/2014

Frais de garde: la Ville plus généreuse que le canton

Les indemnités pour charge de famille sont prévues en Ville de Genève. Les conseillères et conseillers municipaux peuvent donc demander le remboursement des frais de garde de leur enfant afin de pouvoir siéger. Sur 10 années, de 2003 à 2012, cela a coûté en moyenne 2943 francs par an. Une somme qui semble supportable. Il est ainsi étrange que le bureau du Grand Conseil n’ait pas voulu entrer en matière pour le couple de députés Mizrahi-Moyard (voir le site de la TG). Il y a certes dorénavant des suppléant-e-s mais ce prétexte n’est pas convainquant. Pourquoi faudrait-il prouver qu’aucun-e suppléant-e n’est disponible pour pouvoir prétendre engager une baby-sitter et se faire rembourser les frais, et comment d’ailleurs pourrait-on démontrer cette indisponibilité ? Nouvelle Constitution ou pas, l’Etat devrait effectivement prendre des mesures pour permettre aux personnes élues d’exercer leur mandat électif dans des conditions favorables. Or, c’est plutôt le contraire que l’on constate ces derniers temps, notamment avec les attaques que subissent les fonctionnaires. Le règlement du personnel de l’administration cantonale prévoyait que « l’exercice d’un mandat électif est garanti ». Mais cette phrase a été biffée de manière autoritaire par le nouveau Conseil d’Etat, le 1er avril 2014...

12:16 Publié dans Fonction publique, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Sincèrement, je crois que ce ne sont pas les sommes en question, mais le principe... somme toute très socialiste de faire payer à la société en général la garde d'enfant d'un couple d'élus...

Écrit par : Déblogueur | 16/08/2014

Non content d'avoir obtenu plus de deux milliards et demi, pour assurer la pérénité des caisses de pension des fonctionnaires (certains électeurs sont vraiment des veaux) il faudrait aussi participer financièrement à la garde des enfants de nos élus. Vu le salaire des précités et du vôtre, je pense qu'un des deux peux rester à la maison et démissionner du Grand Conseil, ils pourront toujours s'offrir des vacances aux Maldives. Certains vivent vraiment dans une autre galaxie. Ce que je retiens de votre dernière phrase Monsieur Baud, c'est que tout ce qui n'abonde pas dans votre sens, est autoritaire. Et pour la prochaine campagne sur les trams, le PS devrait éviter le slogan "pour tous sans privilèges", parce que là ça frise l'indécence et le gros n'importe quoi. Ensemble à gauche et la carte gold dans la poche de droite.

Écrit par : Pascal Legendre | 16/08/2014

Vos arguments frisent l'indécence Monsieur, et vous ne percevez même pas le décalage social entre les avantages d'une minorité et la réalité quotidienne vécue par la majorité. Cette confondante cécité de la réalité me consterne.

Comme cela a été écrit plus haut, il ne s'agit du montant en soi, mais du principe.

Avant de briguer un mandat politique, on commence, me semble-t-il, par se préoccuper des conséquences de son éventuelle élection sur sa vie privée. Et puis franchement est-il sain de cumuler des mandats politiques au sein d'un même foyer ? N'y aurait-il pas dans une telle posture un conflit d'intérêts ?

Cordialement quand même ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 16/08/2014

@ Patoucha - sincèrement, en Suisse, on n'a que des problèmes de riches.

Écrit par : Déblogueur | 16/08/2014

Vice privé et vertu publique, c'est le d'Hôtaux qui se fout de la charité , dealer anonyme de leçon de morale poltique.
signé Briand
nom connu du public et inconnu de la Rédaction.

Écrit par : briand | 16/08/2014

Demander le remboursement des frais de garde pour des socialistes dans lequel mot il y a "social", c'est inadmissible !

Pourquoi ce couple ne demandent-ils pas aux Camarades socialistes de faire du baby-sitting, à charge de revanche ?

A Morges, la demande du même acabit du Groupe PS avait été balayée par mains levées !

Écrit par : Marie | 16/08/2014

Des milliers de jeunes genevois ne trouvent plus de logements, et vous discutez des prérogatives des politiciens pour pouvoir se faire rembourser les frais de garde de leurs enfants ??? Cela s'appelle plus aucun sens des priorités, plus aucun sens des réalités...

Écrit par : adimante | 16/08/2014

Les commentaires sont fermés.