25/11/2014

Le MCG ne sait pas compter

arithmétique.jpgAvant de faire semblant de s’intéresser à l’école primaire, le MCG ferait mieux d’apprendre à compter. Dans la TG du 25 novembre, Eric Stauffer réaffirme que les enseignant-e-s primaires enseignent 800 heures par an et voudrait augmenter ce temps de 100 heures pour économiser les 150 postes injectés avec l’introduction du mercredi matin d’école pour les 8-12 ans. Or, la réalité est toute autre. Actuellement, le temps de travail en présence des élèves se monte au minimum à 924 heures annuelles, comme le précise le règlement (art. 7A du RStCE B 5 10.04). En conséquence, si le MCG demande que les enseignant-e-s assurent 900 heures avec les élèves, il s’agit de diminuer leur temps de travail – ce avec quoi je ne pourrais qu’être d’accord ! Malheureusement, il n’y a pas trop de doutes sur les intentions qui motivent ce parti et sa méconnaissance de l’école. Quant aux 150 postes qui auraient été créés, avant de vouloir les attaquer, il faudrait d’abord avoir la preuve qu’ils sont bien là, ce qui est une autre question…

 

13:06 Publié dans Ecole genevoise, Fonction publique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Ce n'est évidemment pas la première - et sans aucun doute pas la dernière - fois que l'agité du bocal gomminé raconte n'importe quoi... Argumenter avec lui, c'est lui donner un importance dont il est totalement dépourvu...

Écrit par : Déblogueur | 25/11/2014

Pour la Droite de la droite l'école, plus largement l'éducation est un enjeu majeur , au delà des gesticulations de tel ou tel , un mouvement se constitue , politiquement et "philosophiquement" autour du concept , du retour vers l'avant , sorte de calendrier aux images "icônes" glorifiant un passé enchanté mytifié s'inspirant des tréfonds de la collection de Blocher : Anker pour la peinture Zermatten pour la littérature . Plus prosaïquement Duval et le Milou de Romain se font les petits soldats de ce combat : ne pas* éduquer mais élever" vers quelle cime magnifiée par une Alice au Pays des Merveilles

Écrit par : briand | 25/11/2014

Le grand malade est, hélas, coutumier du fait, voir en particulier ses nombreuses annonces fracassantes (et systématiquement fausses) sur le pourcentage de frontaliers dans les services de l'état. Balancer des chiffres-choc au hasard est une tactique habituelle du gomminé qui n'a qu'un seul but: gesticuler le plus fort possible. Bien triste.

Écrit par : dom | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.