10/01/2016

L’élève primaire ne vaut pas cher…

dessin-danger-fermeture.jpgL’élève au primaire ne coûte en moyenne que le 63% d’un élève du cycle d’orientation (CO). Cette différence, calculée sur les douze dernières années, s’explique en partie par le fait que les enseignants du CO sont mieux payés (classe 20) que leurs collègues du primaire et ont un temps d’enseignement inférieur. Un temps plein au CO correspond à 22 périodes d’enseignement de 45 minutes (= 16h30) contre 28,9 périodes au primaire (= 21h40). Les instituteurs étaient en classe salariale 16 jusqu’à la rentrée scolaire 2007. A partir de cette date, ils ont été réévalués et sont passés en classe 18.

C’est là qu’il y a quelque chose d’étrange. Car si la différence de coût entre l’élève du primaire et du CO se réduit naturellement en 2007 et 2008 (coût à 70% et 68%), grâce à la revalorisation salariale dont bénéficient les maîtres, on s’aperçoit que tout revient « à la normale » dès 2009 (l’élève primaire ne vaut à nouveau plus que 60% de l’élève du CO). Comme si un phénomène inexplicable veillait à maintenir cette différence, même si un paramètre d’importance tel que celui des salaires est modifié. Les élèves auraient-ils finalement payé la revalorisation de leurs profs ?

Autre constat étonnant : à la rentrée 2014, le mercredi matin d’école a été ajouté au primaire, impliquant l’engagement de quelque 120 postes supplémentaires (et donc un coût nouveau conséquent). Or, la différence du coût de l’élève entre 2013 et 2014 se monte à… 1 franc ! Même si ces postes nouveaux ne sont comptabilisés que de septembre à décembre 2014 (4 mois, soit un tiers de l’année quand même), il est plutôt bizarre que cela n’apparaisse pas du tout dans le résultat. C’est un peu comme si cette introduction du mercredi matin s’était faite à coût constant, occasionnant donc de sérieuses économies ailleurs, sans que l’on sache vraiment où les coupes ont été réalisées. Sûrement pas que sur les gommes et les crayons…

Dernier constat : entre 2003 et 2014, le coût de l’élève primaire a augmenté de 1835 francs ; celui du CO de près du double. Les écarts auraient-ils tendance à se creuser, contre toute logique ?

Coût de l’élève au primaire (EP) et au CO, en francs

Année

EP

CO

EP/CO en %

2003

13941

22174

63 %

2004

13739

21708

63 %

2005

13389

21540

62 %

2006

13708

21118

65 %

2007

14806

21104

70 %

2008

15064

22224

68 %

2009

15432

25594

60 %

2010

15404

25266

61 %

2011

15718

25783

61 %

2012

15928

25834

62 %

2013

15775

26369

60 %

2014

15776

25687

61 %

Dif. 12 ans

+ 1835

+ 3513

52 %

Moyenne

14890

23700

63 %

 (source : dossiers de presse rentrées scolaires 2004-2015 – DIP)

 

19:23 Publié dans Ecole genevoise | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Oui, on se demande où sont les millions pour le mercredi matin, le budget pour l'école à accueil continu, les 6 millions pour les EMS, etc.? Toutes ces choses que le peuple a votées et qu'il attend toujours!!! Jusqu'à quand ce Conseil d'Etat va-t-il nous rouler dans la farine ?

Écrit par : Wanda | 11/01/2016

Les commentaires sont fermés.