11/03/2018

L’école n’intéresse(rait) pas les Genevois-es…

école prioritaire.pngLa dispute sur les notes et le mercredi matin ayant été mise de côté (provisoirement peut-être…), n’y aurait-il plus rien à dire sur l’école ? Plus aucun problème dont se soucieraient les Genevois-es ? La Tribune de Genève, en livrant les résultats de son propre sondage à J-38 des élections cantonales, indique que « les questions d’éducation semblent peu préoccuper ».

Les trois dossiers les plus importants seraient donc le logement, la mobilité et la santé. Soit. Mais quels choix avaient réellement les quelque 350 lectrices et lecteurs du Cercle pour répondre au sondage ? La formation (ou l’éducation) faisait-elle vraiment partie des dossiers proposés pour établir le classement ? Ou fallait-il cocher la case « autres » si l’on voulait mentionner la formation ou le dossier de l’école inclusive, par exemple ?

A priori, il semble étonnant que le département le plus « gros », le DIP, soit ignoré. Sur les 7 départements (enfin, plutôt 6, parce que le présidentiel, franchement…), seul celui d’Anne Emery-Torracinta semble écarté des préoccupations de la population genevoise… Si tout allait bien à l’école, la TG nous l’aurait dit, non ?!?

13:28 Publié dans Ecole et société, Education, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

le savoir est en faillite partout dans le monde!

Écrit par : Dominique Degoumois | 11/03/2018

En France on veut une mixité sociale dans toutes les universités! Plus d'examens à l'entrée, plus d'examens à la sortie, et pas trop de boulot entre les deux!

Écrit par : Dominique Degoumois | 11/03/2018

« Si tout allait bien à l’école, la TG nous l’aurait dit »...on est d’accord...pas forcément sur ce qui nous semble aller ou pas, mais au moins sur le fait qu’il y a de quoi faire!

Écrit par : Duval | 12/03/2018

Les commentaires sont fermés.