13/11/2011

IouuUFffffE!

Des profs du primaire qui formeraient les futurs enseignants secondaires ? Vous n’y pensez pas ! Que pourraient bien apprendre les instits aux Maîtres ? Il est vrai que l’IUFE (institut universitaire de formation des enseignants) peine à convaincre mais il ne tomberait pas si bas. Il ne faut pas mélanger les serviettes et les torchons. Pourtant, des étudiants, sondés par leur association professionnelle, ont cru déceler des contenus de cours inadéquats en rapport avec le fait que certains formateurs n’étaient pas de vrais enseignants secondaires (« Dans le questionnaire, on mentionne aussi que 10 à 15% des cours ne sont pas adéquats. On se demande notamment pourquoi certains professeurs issus du primaire forment de futurs enseignants destinés au secondaire. » TG du 12 nov. 2011).

Heureusement, le directeur de l’IUFE, Bernard Schneuwly, dément. Ouf ! IUFE ! Youpi ! On respire. On sent qu’on a frôlé le pire. La main gauche peut continuer à ignorer ce que fait la droite. Le CO forme en trois ans les élèves, les prépare brillamment aux tests PISA (destinés aux élèves de 15 ans, faut-il le rappeler) et tout va pour le mieux, non ? En quoi d’ailleurs les huit années qui précèdent joueraient-elles un rôle ? La cohérence du cursus de l’élève durant les onze années de l’école obligatoire, vantée depuis des lustres, doit relever du fantasme…

Toutefois, avec une certaine malice et lucidité, M. Schneuwly relève « qu’avec le nouveau plan d’études romand (PER), il n’est pas absurde que les enseignants du secondaire connaissent ce qui se fait avant. » On aura compris que ce n’était pas le cas auparavant, alors que rien ne l’empêchait. Le PER, introduit à la rentrée 2011, et qui concerne les 11 premières années d’école, fera-t-il finalement évoluer les mentalités et arrivera-t-il à faire en sorte que l’intérêt des élèves soit pris en compte ?

12:51 Publié dans Formation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : iufe | |  Facebook