• La santé des enseignant.es et des élèves d’abord !

    1er_mai_2020.pngEnseigner à distance n’est pas enseigner. L’école, depuis la fermeture des établissements le 16 mars pour raisons sanitaires, ne fonctionne plus véritablement. Pourtant, le corps enseignant travaille plus que jamais et s’épuise pour garder le lien avec les familles et proposer des activités aux élèves. Cette situation paradoxale, où le personnel est contraint de renoncer à dispenser les prestations sous la forme habituelle tout en devant réinventer en quelque sorte son métier, crée des conditions de travail éprouvantes. La crise actuelle met aussi en évidence le défaut de moyens accordés à la formation et le prix à payer des économies réalisées depuis des années sur le dos des profs et de leurs élèves. La tentation de rouvrir les classes pour pouvoir à nouveau entretenir une vraie relation avec les élèves, condition indispensable à l’acquisition des compétences et connaissances, est grande. Mais si l’idée de reprendre un enseignement digne de ce nom, d’assurer la progression des apprentissages est compréhensible et tout à l’honneur de la profession enseignante, il ne faut pas succomber au piège des intérêts économiques et de l’argument pédagogique. La santé des enseignant.es et des élèves prime sur toute autre considération !

    Lire la suite